18/07/2005

Allitérations

La babouche dans la bouche, les babioles dans le bavardage, les belettes batifolent, par Belzébuth et Brigitte Bardot. Elles se pavanent devant les brasseries pure gare, populaires et suantes, de pathétiques parades en étalages syphilitiques. Leurs mamelles pré pubères s’amoncellent par monts et par peaux, se font souvent palpables sous le poids des papouilles pyromanes de papas bateaux et papis gâteux. Âme, drame, grammes, elles papillonnent de petites pensées en petites pesées, grappillant par mois les humbles parjures commerciales de pauvres pantins paralysés du priape.

Elles parlent d’elles, entre elles, boudent, chient du grain et labourent les champs lexicaux de la propreté du langage.

Elles prohibent leur beauté dans l’embouchure de leur désir d’ambulance. Ebahies par leur beauté pourtant éphémère, elles caracolent sur les trottoirs, leurs talons coinçant leurs lèvres dans un sourire simiesque. Elles apaisent leur fausse pudeur et leur fécale pruderie par une pulpeuse paresse et moult moqueries de bas étalage. Oisifs oiselets de passage, elles sacrifient leur pondération sur un autel de bazar, entre un sac pailleté et un matelas vibrant, le cul assis dans un caramel mou de marché dominical.

Mignonnes minettes, elles meurent un soir, malgré leur joli amas de malveillance bancale, les cuisses griffées dans un pugilat de cour des miracles factice d’un coup de reflet vérité, dans un miroir glacé de maturité simulée.

 
(art by Cornelie Tollens: http://www.noorderlicht.com/ned/fest01/droomoord/tollens/)

11:07 Écrit par B.I.T.C.H | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

le string, pour aller à la lêche aux moules, c bien plus fin ! le string, pour aller à la lêche aux moules, c bien plus fin !

Écrit par : quinne | 18/07/2005

the war's vulves vulve gaire zebitch !

Écrit par : quinne | 28/07/2005

Les commentaires sont fermés.