13/06/2005

Histoire de gorge profonde...

Les fausses idées sur Gorge Profonde…

Lors des ballades sur les grands boulevards parisiens, entre deux coiffeurs MGC Centre Afro Hair Style et deux Tandoori Land, approchez votre nez des cinémas pornos (pas chics ceux là), apercevez les affiches jaunies (par le soleil) et rappelez vous des bons vieux titres cul-tes des films porno-kitsch, genre Blanche Neige (jolie métaphore) et les 7 mains, le Gland Bleu et Gorge Profonde (série I à IX)… que ma surprise fut grande en apprenant l’origine du terme… Si vous vous demandiez si le cul et la politique étaient liés, si vous vous posiez encore la question sur « l’utilité de l’industrie pornographique », voyez comme l’apprentissage de l’histoire est utile…

Article : Gorge Profonde crache le morceau

Il y avait deux énigmes dans l'histoire américaine du XXème siècle : Qui a tué Kennedy? Qui était Deep Throat? Il n'en reste plus qu'une.

91 ans, malade, titubant sur son perron devant les caméras des télés : on a failli ne jamais savoir. Mais avant de mourir il l'a dit à sa famille, qui l'a dit au Vanity Fair, dont le dernier numéro révèle l'ultime secret de l'affaire Nixon en 1972-74 : qui était Deep Throat, "Gorge Profonde"? L'informateur secret des journalistes Woodward et Bernstein du Washington Post, dont l'enquête mit Richard Nixon au tapis ? Nixon, le premier et jusqu'ici le seul président US à démissionner.

Les moins de cinquante ans n'ont qu'une faible idée de l'énorme suspense qui entoura l'affaire, la révélation du scandale Watergate, la lente agonie juridique de Nixon, son dernier speech à la télé ("Je ne suis pas un escroc !"), son départ en hélico de la Maison Blanche, la question posée et reposée mille fois : qui est Deep Throat?

On en fit un film, Les hommes du Président, réalisé en 1976 par Alan J. Pakula avec Robert Redford et Dustin Hoffman dans les rôles de Woodward et Bernstein. Deep Throat y apparaissait de dos la nuit dans un garage souterrain, fumant une cigarette. Les vrais Woodward et Bernstein avaient promis à la source de ne pas vendre la mèche et ils tinrent parole jusqu'au bout.

On sait depuis le 30 mai, après 31 ans de silence radio : Mark Felt, alors directeur-adjoint du FBI. Un type loin d'être un gauchiste, puisqu'à la même époque il espionnait illégalement le groupe révolutionnaire des Weather Underground, usant des mêmes méthodes que Nixon à l'égard des Démocrates. Faits pour lesquels il fut jugé en 1978.

Gorge Profonde pourrait-il exister aujourd'hui? C'est la bonne question que se pose le New York Times : "A une époque où le droit des journalistes à taire leurs sources est sérieusement remis en cause, on peut se demander si Deep Throat accepterait de partager ses secrets."

C'est aussi la fin d'une légende : la vérité en se dévoilant tue le mythe. Maintenant on sait, et Deep Throat cesse d'être "l'inconnu le plus célèbre de l'histoire des Etats-Unis". Voici tarie l'une des meilleures "conspiracy theories". C'était plus sexy de fantasmer sur Henry Kissinger.

A moins que, prédit le New York Times, "n'apparaisse dès demain une série de bloggueurs résolus à prouver qu'après tout ce n'était pas Felt." La Conspiracy Theory survivra-telle à la révélation ? Et si Mark Felt couvrait quelqu'un? Et si le vrai était mort? etc.

Si l'affaire vous excite, quelques pistes :

Une critique astucieuse sur les Hommes du Président. A propos de cinéma, il est amusant de voir que Deep Throat a fait pendant trente ans du marketing indirect pour le film du même nom, porno célébrissime sorti l'année du Watergate, en 1972, réalisé par Gerard Damiano sous le pseudo de Jerry Gerard. Deep Throat avait frappé les foules très au-delà du public porno habituel : Linda Lovelace y avalait jusqu'à la garde des bites interminables, sous prétexte qu'elle avait le clitoris à la place de la glotte. C'est même d'après le film que Woodward et Bernstein eurent l'idée, pour coder leurs discussions, de baptiser Deep Throat celui qui s'appelait Mark Felt.

Source : NOVA : http://www.novaplanet.com

10:56 Écrit par B.I.T.C.H | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

lèchomoule le string, pour aller à la lêche aux moules, c bien plus fin !

Écrit par : quinne | 09/07/2005

Les commentaires sont fermés.