18/04/2005

Appel aux Hommes

Milady a écrit :

http://b-i-t-c-h.skynetblogs.be/

 

Lisez, comprenez, souriez!

Ceci est un collectif mini en nombre (3) mais maxi en sens (6).

Ceci est exclusivement féminin mais pas véritablement pas féministe…

 

Aussi, NOUS (les femmes) faisons appel à VOUS (les hommes) pour un droit de réponse, un avis, un truc à dire, que vous soyez GRANDES BITES ET PETITES GUEULES ou le contraire nous amuse plus que quand vous êtes silencieux, vous devriez vous en douter…

 

Alors, nous attendons votre sujet, votre participation, votre critique sur girlsinrage@yahoo.fr

 

Nous, JURY, récolterons vos semences et en étalerons sur nos champs pour semer bon et bien, pour récolter bien et mieux… voyez vous ?

 

Pas de date de péremption, pas de sujet de prédilection, pas d'évidente suggestion, la voiX est libre !!

 

A vos olifants, partez !

 

(ouvert à tout homme, évidemment !)

 

Absinthe a écrit :

 

Ils n'ont pas les couilles...

 

Eriknroll a écrit :

 

Euh... Pour moi ce n'est pas vraiment un problème de testicules mais plutôt de cerveau (remarque l'homme pense avec sa queue parait-il, donc ce n'est pas bien loin), je suis un garçon simple et je n'ai rien compris. Mon intellect n'est pas au niveau !

 

Dommage !

 

Chacal a écrit :

J'ai mieux à faire avec ma bite et mes couilles...

 

Nuange a écrit :

Un homme est un eunuque avec de la cervelle en moins...

 

Le leader CharismatiK des BOLIK a écrit :

Subject: BOLIKs in total control of herselves

Superfucker ( http://francois.doreau.free.fr/bolikelg128/fucker.mp3 )

I was about to consider desire was dead around the world
For I had lost some precious hair that used to give me the power
I was about to surrender when I saw this ad
And morning glory's risen upon the narrow land of my irony
And my only motto's now
Cum and go

I've become a superfucker
Non-stop gang-bang is my way of life
They've been enlarging my dick
Till it gets unsanely big
but it takes so much more vaseline
to get into
reality

Fuck when I just can't find a rhyme
Fuck when my friends say I'm a liar
Fuck as both crime and punishment
Fuck as the ultimate entertainment
Though I don't look just like the brand new sex-machine
Well things they ain't always what they seem
I wish I found something in between
But I'm so extreme
(stay on the sceeene...)

I've become a superfucker
Non-stop gang-bang is my way of life
They've been enlarging my dick
Till it gets unsanely big
but it takes so much more vaseline
to get into
reality

 

Antoine a écrit :

Si nous les hommes, nous devions vous dire ce que l'on pense quand on est silencieux, alors que c'est pas mal quand on sait ce que l'on pense tout en sachant que l'on en est sûr et quand on le dit correctement c'est limite inhumain, ne vaut-il pas mieux d'essayer de ne point causer pour essayer de limiter les dégâts, non?

 

Like Carlos - BIG BISOUX

 

Simon a écrit :

Ou bien ils n'ont simplement rien compris.

 

Mais vous, vous croyez que nous sommes simplement plus grands et moins futés que vous....

Eh oui.

 

Passez vos vies à croire que vous êtes les compliquées

Et ce qui ne répond pas à vos critères est simplement con.

 

Bienvenue à la vie.

Moi, je retourne chez moi.

 

Je vous laisse agoniser au bord du matelas,

Je suis fatigué à force d'avoir bossé,

 

Je ne comprends pas vos plaintes,

J’ai essayé, mais j'ai aussi quelque part remarqué

 

Que vous vous en fichez des miennes

 

Donc à la limite je réessaierai demain,

Mais peut-être un peu moins qu'aujourd'hui, qu'hier....

 

Je vous tourne le dos, je dois dormir,

Et mes rêves vous ne les comprendrez pas,

 

Car vous interposerez toujours une glace

Et ne verrez que vos propres complexes.

 

Dormez bien, mes belles, est-ce que vous dormez bien quand les larmes s'arrêtent?

 

Milady pense (un peu) :

 

Là et ici, dédain, martyr ou rancune, même en musique, bof…

 

*MODE PROVOCATION ON*

 

Et sinon?

 

*MODE ATTENTE ON and ON*

 

To be continued…


10:43 Écrit par B.I.T.C.H | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.