24/01/2005

Préambule

Conciliabule:
 
dans les couloirs des trains et des Concorde, sur les rails des toîts vernis, dans les rues immobiles, le peuple mondial s'excite et les oreilles des chevaux vibrent...
 
les B.I.T.C.H se rencontrent enfin et pour toujours à la limite de cette fin de semaine hivernale.
 
Elles parleront des choses qui les troublent, d'elles-mêmes intégralement et du monde des autres conséquemment.
Elles chuchoteront aux ondes de choc, elles tireront sur les couettes des nuages et riront de leurs malheurs (elles en ont...) et du bonheur des autres (il y en a...)
 
et puis, elles s'embras(s)eront au rythme des il-légalités, des in-égalités, des impartialités, des in-actualités, des criminalités, des in-fatalités, des in-frugalités, des im-moralités, des sexualités, des in-virtualités...
 
sonnez clairettes et résonnez amulettes, les B.I.T.C.H sont impatientes...
 

13:26 Écrit par B.I.T.C.H | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Moi je dors d'une oreille, je l'entends qui arrive, je ne sais quel vernis choisir, par où commencer... Combien de paires de chaussures peut-on porter simultanément? Et la joie, est-elle plus sincère lorsqu'elle est jetée sauvagement ou subit-elle l'humidité des yeux pétillants ?

Écrit par : Julie-tte | 24/01/2005

osez osez vieilles gens dites NON aux moules puantes, aux tampons usagés, aux lèvres gerçées. Osez !

Écrit par : quinne | 24/01/2005

Les commentaires sont fermés.