05/01/2005

Toutes pareilles

Elles ont la peau laiteuse, le cheveu châtain mou qui frôle les épaules en vagues ondulatoires, la mèche en croissant de lune au dessus des paupières, la bouche pulpeuse et mordillée, le nez fin et court, les yeux bruns, ronds et les sourcils parfaitement dessinés en accent candide. Les archétypes des poétesses rêveuses de 20 ans à la cuisse ferme et au ventre creux, à la dent longue et aux oreilles miniatures. Elles détestent leurs pieds terminés par des orteils osseux exempts de vernis. Ce qui ne se voit pas d'emblée n'est pas bien entretenu, est souvent négligé. Elles n'ont pas d'acné juvénile, portent des talons bobines et des décolletés plongeants. Elles filtrent leur portrait en sépia ou gris thé, citent Bukowski et Beckett, ne s'aiment pas, sont obsédées par un détail physique, en veulent à papa d'avoir trompé maman, en veulent à maman d'avoir volé papa. Elles se rongent les ongles, essayent d'arrêter de fumer. Elles écrivent, vomissent du journal intime sur des lecteurs perplexes, commentent et pour finir se vexent. Elles séduisent et embrasent, chutent dans les regards sans grâce, elles sautillent, elles fourmillent et manquent de répartie.

16:37 Écrit par B.I.T.C.H | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Halte... ... aux généralisations abusives... j'en ai connues plusieurs qui avaient aussi de la répartie.....

Écrit par : M | 05/01/2005

.... Le genre humain revu au picrate....

Écrit par : promethee | 05/01/2005

putain c'est moi à 98%, vivement un clône raté qui me remplace!!

Écrit par : Milady | 05/01/2005

J'en connais aussi plusieurs qui sont reparties !

Écrit par : Nola | 06/01/2005

Thanx Intresting post... Thanx!

Écrit par : GoogleGuy | 28/11/2005

Les commentaires sont fermés.